Please use this identifier to cite or link to this item: https://zone.biblio.laurentian.ca/handle/10219/2529
Title: Discours nationalitaires ou cacaphonie discursive? De nouveaux référents identitaires des francophones de Sudbury, 1968-1975.
Authors: Laforge, Michel
Item Type: Thesis
Keywords: Identité franco-ontarienne;Canada français;Sudbury;le Voyageur;Réaction;journaux;Université Laurentienne;nord de l’Ontario;Nouvel-Ontario;Église catholique;référents;bilinguisme;autonomie institutionnelle
Issue Date: 29-Jun-2015
Abstract: Cette thèse cherche à revoir comment les francophones minoritaires de Sudbury se sont adaptés aux remaniements identitaires découlant de la rupture du Canada français. L’historiographie a laissé entendre que l’identité collective franco-ontarienne s’était concrétisée à la fin des années 1960 et au début des années 1970 avec peu de contestation de la part des acteurs qui la modelaient. Par l’entremise d’une analyse journalistique, notre étude révèle qu’il existait en fait une variété de référents identitaires, dont certains étaient plus contestés que d’autres. Bien que les Canadiens-Français de la région aient acquis une certaine autonomie institutionnelle bien plus tôt, celle-ci demeurait largement attachée au projet national canadien-français. Pendant la période à l’étude, les institutions de langue française deviendront davantage un reflet de la région et de ses francophones que celui des projets « nationaux » d’Ottawa. Les francophones de Sudbury réfléchissent également à leur langue : la place de la langue familière, à laquelle s’associaient les jeunes francophones, ne faisait pas l’unanimité alors que le bilinguisme individuel était accepté par tous et que le bilinguisme institutionnel était carrément rejeté. Finalement, ils délaissaient la religion catholique comme référent et comme institution, même s’ils la gardaient largement comme foi. Globalement, le travail permet de comprendre qu'on n’assistait ni à une transformation totale de la référence canadienne-française, ni à une adoption totale de référents franco-ontariens, mais plutôt à une multiplication des référents; un genre d’entre-deux où les référents n’étaient pas nécessairement partagés par l’ensemble des Franco-Ontariens de Sudbury.
URI: https://zone.biblio.laurentian.ca/dspace/handle/10219/2529
Appears in Collections:Master's Theses
Master's Theses

Files in This Item:
File Description SizeFormat 
Laforge - maîtrise - Version Finale Études supérieures 2015-09-28.pdf3.01 MBAdobe PDFView/Open


Items in LU|ZONE|UL are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.